Miscellanées

Profession ? Étudiant·e !

On entend parfois des personnes dans la « vie active » dire que les étudiant·e·s se la coulent douce, qu’avec quelques heures de cours par semaine ils/elles ne se foulent pas et qu’ils/elles passent leur temps à faire la fête. Cet·te étudiant·e « touriste » existe, c’est vrai, mais c’est loin d’être une majorité.

Au cours de mes études, j’ai croisé des dizaines d’étudiant·e·s et aucun·e n’était fainéant·e. Travail, vie de famille, bénévolat, sport, politique, associatif, développement personnel : chacun·e avait sa manière de remplir son emploi du temps. Chacun·e devait gérer les cours, les devoirs, la recherche, les examens, l’administratif et la vie quotidienne. Reposant vous dites ? Détrompez-vous !

J’ai passé neuf années à l’université en tant qu’étudiante, j’ai validé deux licences et deux masters, et voici quelques-unes des compétences que j’ai acquises au fil de ce parcours : assiduité, ponctualité, autonomie, patience, persévérance, application, auto-discipline, curiosité et rigueur intellectuelles, esprit critique, compréhension des attentes, réactivité, capacité d’adaptation et de projection, esprit d’initiative, aisance rédactionnelle et relationnelle, résilience… En un mot : professionnalisme.

Quand, après tout cela, un·e conseiller·e Pôle Emploi vous annonce que « vous n’avez aucune expérience professionnelle valorisable sur le marché du travail », vous comprenez qu’il y a comme un couac dans le système…

Être étudiant·e c’est un art, c’est une aventure et c’est un engagement. Il y a de fort bons moments, de belles rencontres, un enrichissement intellectuel indéniable, mais aussi beaucoup de stress, de doutes et de déceptions. Rendons aux étudiant·e·s sérieux·ses leur crédit et leur dignité s’il vous plaît, ils/elles le méritent ! Merci. 🙂

Pour aller plus loin : un article intéressant sur le métier d’étudiant (Coulon, 1997).

elementum felis Praesent Phasellus facilisis sed massa tristique odio suscipit commodo